Rock Lee : Les péripéties d’un ninja en herbe

« Rock Lee : Les péripéties d’un ninja en herbe » ( ロック・リーの青春フルパワー忍伝 ) est un manga spin-off de la légendaire série « Naruto » de KISHIMOTO Masashi. Il est crée et dessiné par TAIRA Kenji et prépublié en 2010 dans le magazine Saikyo Jump. En France, le manga a été édité chez Kaze en 2012 et la série compte au total 07 tomes pour le prix de 6,49 €. Il existe une adaptation en anime de 51 épisodes appelé « Naruto SD : Rock Lee no Seishun Full-Power ».

Naruto de Naruto SD

Naruto

« Rock Lee, l’apprenti ninja aux sourcils broussailleux, n’a qu’un objectif : devenir un grand ninja qui ignore le ninjutsu ! Mais il s’entraîne très dur au taijutsu sous la houlette de son maître Gaï, entouré de ses condisciples, Tenten et Neji ainsi que de ses camarades du village caché de Konoha. Suivez le quotidien délirant de celui qui se fait appeler « le resplendissant fauve de jade du village caché de Konoha » ! »


MA CRITIQUE

Les dessins : Tout le monde adore les Chibi, alors un manga entièrement dessiné en Chibi, que demander de mieux ? Surtout pour Naruto. Quel bonheur de voir mon Neji tout mignon comme ça même si il se fait ridiculiser à chaque tome. Enfin bref, on voit bien que TAIRA Kenji est l’assistant de KISHIMOTO Masashi, même style au niveau des dessins et on reconnait trait pour trait les personnages. Les dessins représentant les personnages avec une sales têtes sont juste à mourir de rire. Pour moi c’est un sans faute, de très beaux dessins qui collent parfaitement à l’univers de Naruto.

Rock Lee : Les péripéties d'un ninja en herbe

Tomes 1 à 4

L’histoire : Il n’y a pas vraiment de fil conducteur dans ce manga, c’est surtout un chapitre est égal à une histoire. Ce concept est bien dans un sens car ça permet de montrer plusieurs facettes du monde des Shinobi et de faire des histoires légères mais dans un autre sens il n’y a pas de chronologie et donc pas d’approfondissement de l’histoire. On reste à la surface des choses. Les histoires courtes mélangent le sérieux et l’humour. C’est à dire que l’histoire peut traiter sur les doutes de Lee à devenir un grand ninja et de son combat contre un de ses rivaux en ne faisant que des techniques loufoques (1 000 ans de souffrance, Sexy Meta, …). On peut dire qu’il y a une morale pour Lee et ses compagnons à chaque histoire. En bref, ce manga est un manga purement axé dans le comique et il est là pour vous faire rire !

Les personnages : On retrouve tous les personnages de la série Naruto, les ninja de tous les pays, les Kage, l’Akatsuki, l’Anbu, l’équipe de Sasuke, Orochimaru … sauf que cette fois ci, c’est Rock Lee le personnage principal ! Et son équipe est mise à l’honneur. Quasiment tous les personnages ont gardés leurs caractères d’origines sauf quelques uns qui ont été exagéré mais dans l’ensemble ça respecte bien l’œuvre original. J’ai été contente de voir plus souvent Neji même si son caractère n’est pas spécialement le même mais bon, je l’aime quand même, même si il se travesti !

Rock Lee : Les péripéties d'un ninja en herbe

Tomes 5 à 7

Conclusion : Que ce soit les dessins, l’histoire ou les personnages, tout est tourné vers l’humour. Le manga est disponible pour tous le monde, pas besoin d’avoir lu Naruto pour comprendre « Rock Lee : Les péripéties d’un ninja en herbe » car les termes spécifiques ou les événements sont expliqués. Les histoires proposés dans ce manga se passent toutes deux ans après donc pendant Naruto Shippuden. Je pense que pour apprécier pleinement cette œuvre, il vaut mieux avoir lu Naruto et connaitre l’univers, pour voir les différences entre les personnages.

Busô Renkin

« Busô Renkin » (武装錬金 ) est un Shonen écrit et dessiné par WATSUKI Nobuhiro, prépublié dans le Weekly Shonen Jump en 2003 et édité en France en 2006 par Glénat. La série se termine en 10 tomes et son prix est de 6,90 €. « Busô Renkin » est adapté en anime de 26 épisodes.

Busô Renkin

Busô Renkin

« Kazuki Mutô est un garçon banal et sans histoire, malgré son apparence calme et joyeux, il est hanté par un horrible cauchemar ! Il se voit sauver une jeune fille des griffes d’un monstre terrifiant, et se retrouve transpercé à la poitrine… Mais très vite, il réalisera que ce n’était pas un rêve, et qu’il a bien été transpercé par un monstre !  Sa jeune sœur, est elle aussi prise pour cible par un monstre, Tokiko la fille qu’il a sauvé intervient et explique qu’elle a remplacé son cœur. Kazuki devra alors maitriser ses nouveaux pouvoirs et débarrasser tout les monstres qu’il croisera sur son chemin ! »


MA CRITIQUE

Les dessins : Les dessins sont assez simples et digne d’un manga de baston. Ils ne sont pas forcément très soignés et les contours sont assez épais. Cependant, on voit que c’est des « vieux dessins« , on ne peut pas dire que ça soit beau. En ce qui concerne le Chara Design, je ne l’aime pas spécialement. Les yeux ne montent pas trop les émotions et il faut le dire, les personnages dans l’ensemble sont assez laids.

Busô Renkin

Tomes 1 à 5

L’histoire : Comme d’habitude, c’est une histoire peu originale. Un garçon faible reçoit des pouvoirs et soudain devient l’homme le plus fort de la planète en suivant seulement un pauvre entrainement de même pas un mois. Il veut protéger tout le monde et faire le moins de sacrifice possible. Le moment où il est le plus puissant c’est seulement quand il a quelqu’un à protégerblablabla c’est toujours pareil. Sauf qu’ici on reste tellement dans tous les clichés du genre que ça en devient vite soulant et j’ai vraiment eu du mal à finir de le lire tellement je n’avais pas envie. On a aussi les méchants épargnés par le héros qui changent de bord et deviennent des gentils ! Sauf que ce n’est pas un mais tous les personnages qui étaient du côté obscur qui changent de camp. Ensuite, il y a eu quelques problèmes au niveau de l’histoire, on a l’impression que les Homonculus sont présents que dans une seule ville et qu’ils ne vont pas ailleurs. Tout le long de l’histoire c’est une succession de cliché du Shônen.

Les personnages : J’ai détesté tous les personnages et je n’avais qu’une seule envie, que Kazuki meurt. Parlons de lui, c’est un jeune homme faible sans vraiment de but et sauve un soir, une jeune fille des griffes d’un monstre. Sauf, que c’est lui qui est mort ! Mais ! Cette jeune fille n’est pas n’importe qui, c’est une soldate Renkin ! Elle donne alors un Nucloton (objet qui donne du pouvoir à son possesseur) à Kazuki pour le soigner. Grâce à cet objet, Kazuki développe des pouvoirs, son Buso Renkin. Une arme unique qui se matérialise et qui est censé ne pas se développé. Comme par hasard, Kazuki hérite d’un nucloton spécial et peut donc modifier son arme (l’allonger, rétrécir, changer de forme, …). Après quelques combats, il se rend compte qu’il veut protéger ses amis des Homonculus et veut donc devenir un soldat Renkin. A ce moment là, il combat Papillon, un garçon mi-homme mi-homonculus et veut le tuer, car Kazuki décide d’éliminer tous les Homonculus du Japon. Ensuite, il se rend compte qu’il n’est pas assez fort et suit donc un entrainement de quelques semaines avec l’homme le plus fort de l’armée Renkin. Kazuki passe donc d’un faiblard à un mec super fort qui dépasse même le plus fort de l’armée Renkin en seulement un mois. Mouuué … Au fur et à mesure de l’histoire, il tombe amoureux de Tokiko (normal, ça s’est vu à 5 000km), qui elle déteste plus que tout au monde les Homonculus. / ! \ SPOIL / ! \ Quelques temps plus tard, suite à certains événements Kazuki devient lui même un Homonculus et là, le mec il ne veut pas qu’on le tue, tout simplement parce qu’il veut sauver sa pauvre petite vie et passer du temps avec sa meuf ? Attends, je parle bien du même hypocrite qui a voulu tuer Papillon et que maintenant qu’il est aussi comme lui, ne veut pas mourir ? Limite je peux comprendre, mais de là à ce que Tokiko aussi ne veuille plus le tuer alors que le jeune homme est devenu ce qu’elle déteste le plus au monde. Il y a du foutage de gueule dans l’air ! Personnellement, son attitude m’a dégoutée et j’avais vraiment envie qu’il se fasse tuer par l’armée Renkin qui est, au passage, complétement inutile. Les mecs s’entrainent depuis des années, un petit jeune arrive et en un mois il défonce tout le monde ? Hein ? Même Tokiko arrive à en battre quelques uns … mais il n’y a que de la merde dans les rangs l’armée ou quoi ? Il y a aussi un autre problème qui m’a exaspéré, c’est que tous les personnages méchants deviennent gentils et aident Kazuki et ses amis. Papillon dit qu’il veut juste prendre sa revanche sur Kazuki et ne fait rien à ses amis alors qu’il avait 1 000 façons de les buter et beaucoup d’occasion aussi. Les jumeaux qui changent de camp parce que Kazuki a décider de les épargner. Le commando qui sert à rien et se fait défoncer et en plus de ça alors qu’ils doivent tuer Kazuki et sa bande leurs donnent les moyens de s’enfuir tranquillement, le chef de l’armée qui décide de sauver Kazuki parce qu’une mission plus importante est apparue (Détruire Victor alors que Kazuki est aussi un Victor …), Victor qui se retrouve sur la lune avec Kazuki décide de l’aider à retourner sur Terre alors qu’un chapitre plus tôt il disait détester tout ce qui touchait à l’alchimie … PUTAIN QUOI ! / ! \ FIN SPOIL / ! \ Que des personnages chiants, j’avais tous envie de les buter ! Je ne parle même pas de tous les copains de Kazuki ainsi que de sa sœur qui ont servi purement de décoration tout le long du manga. Genre, ton pote ou ton frère devient un chevalier, se barre toutes les nuits et même des fois des semaines on ne sait où et toi tu dis : Okey, bon courage mon frère / pote ! Genre ils ont même pas chercher à savoir ! Bref, vous l’aurez compris, j’ai envie de tous les tuer, TOUS ! Il y a pas un seul personnage que j’ai aimé, pas un ! KAZUKI CRÈVE BORDEL ! TOKIKO AUSSI, TU ME SAOULES !

Busô Renkin

Tomes 6 à 10

Conclusion : Un manga chiant, blasant, relou, inutile, lassant, ennuyant, j’ai plus d’adjectif là. Encore, seulement les deux ou trois premiers tomes étaient sympathiques parce que c’était plus ou moins réalistes mais après ça, Kazuki est devenu un hypocrite surpuissant défonçant tout sur son passage pour protéger ses amis. Pourtant, je peux vous dire que j’adore les Shônen, et que ça soit clichés ne me dérangent pas d’habitude mais là, les personnages étaient tellement lourds que ça m’a dégoutée de tout le reste. En bref, je ne vous conseille absolument pas de le lire et encore moins de l’acheter.

Autres œuvres du même auteur : Kenshin le Vagabond – Embalming